Ce site web utilise des cookies pour un meilleur service. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation.

TradingLes quatre sorcières !

L’analyse d’aujourd’hui porte sur la séance du vendredi 21 septembre 2018. Cette dernière est appelée “jour des quatre sorcières”. Je vous propose de faire le point sur cet événement traditionnel en Bourse qui a lieu tous les troisièmes vendredis des mois de mars, de juin, de septembre et de décembre. Concrètement, quatre produits dérivés majeurs arrivent à expiration le même jour, ils sont traditionnellement entre les mains des grands acteurs du marché : banques, hedge...
1 année ago169214 min

L’analyse d’aujourd’hui porte sur la séance du vendredi 21 septembre 2018. Cette dernière est appelée “jour des quatre sorcières”. Je vous propose de faire le point sur cet événement traditionnel en Bourse qui a lieu tous les troisièmes vendredis des mois de mars, de juin, de septembre et de décembre. Concrètement, quatre produits dérivés majeurs arrivent à expiration le même jour, ils sont traditionnellement entre les mains des grands acteurs du marché : banques, hedge funds, institutions etc … Les options sur indices boursiers, sur actions, les contrats à terme sur indices boursiers et sur actions expirent simultanément à cette occasion. Dans les heures qui précèdent, les investisseurs se défont de leurs opérations sur ces contrats, provoquant jusqu’à la fin des quatre sorcières une forte volatilité sur les marchés.

 

Les troisièmes vendredis des autres mois, la séance est simplement baptisée “jour des trois sorcières”, dans la mesure où seuls trois types de contrats arrivent à expiration. Dans les deux cas, la volatilité est assez forte car les opérateurs boursiers cherchent à anticiper l’évolution du cours de compensation et se replacent petit à petit sur leurs actifs de prédilection. Pour le dire autrement, ces différents produits financiers sont liés à une date d’échéance, de maturité. Une fois arrivée, il y a un roulement traditionnel et trimestriel des positions boursières. Les investisseurs cherchent donc à reconduire d’une échéance à l’autre (de l’ancienne à la nouvelle) leurs opérations. On parle alors de rollover ou de rolling, en anglais, pour évoquer ce mécanisme qui permet de rester exposé sur les marchés (à l’achat, comme à la vente).

 

Et c’est tout le sujet ! Car lors des échéances, les investisseurs peuvent en profiter pour renforcer leurs précédentes opérations et convictions boursières ou au contraire … changer de stratégie pour ce début de nouvelle échéance. Ces renforcements ou modifications ont en particulier lieu lors des trois et quatre sorcières car les produits concernés ont une “valeur temps”. Attendre le dernier moment permet notamment de limiter le coût associé à de tels changements, en cherchant à maintenir un indice ou une action sur le prix qui leur convient le plus. Il faut donc être particulièrement prudent quant à de possibles retournements de marchés lors de ces séances car cela peut constituer une indication intéressante pour les jours, voire semaines, à venir. D’autant que l’essentiel se joue entre les mêmes mains. Généralement, on considère que les cinq plus gros acteurs du marché contrôlent près de 80% de ces produits dérivés.

 

Sans trop de surprise, et comme rappelé lors de mon dernier point de marché hier soir, je surveillerai durant cette séance particulière les PMI services de l’Allemagne, de la zone euro et des Etats-Unis pour le mois de septembre. Il s’agit simplement de résultats préliminaires mais ils restent intéressants, faute de mieux au niveau du calendrier économique. Je n’ai pas remarqué d’évolution particulière depuis ma dernière analyse sur le grand sujet du moment (la guerre commerciale). Si ce n’est, symboliquement, le nouveau record historique du S&P500 et du Dow Jones (évoqué hier soir), grâce à l’accalmie relative sur cet énorme bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine. Je vous invite d’ailleurs à lire un article publié par France 24 sur le sujet en cliquant ici.

DAX30 : représentation en unité de temps D1 (Heikin Ashi)

 

Point technique :

Hier soir, j’indiquais comment je compte travailler sur l’indice allemand. Le signal haussier présenté ces derniers jours se confirme d’une séance à l’autre et tout me pousse à croire qu’il devrait nous porter jusqu’aux 12 500 points dans les prochaines heures ou séances. Comme toujours, je me contente de viser un niveau inférieur, pour ne pas avoir à rompre cette résistance symbolique pour valider mes Take Profit. Les Retracements de Fibonacci ont été mis à jour comme vous l’avez vu durant la séance et via la capture d’écran ci-dessus pour tenir compte de ce nouveau signal en D1, via la stratégie habituelle basée sur les Heikin Ashi. Je ne chercherai plus à travailler l’indice allemand aujourd’hui en cas de franchissement de ce seuil majeur, et suite au point d’entrée indiqué sur les 12 275 points ces derniers jours.

 

Et ce, de sorte à respecter mon appel à la prudence habituel du vendredi : être totalement sorti des indices boursiers avant la clôture de Wall Street, pour ne pas craindre le risque de gap d’ouverture lundi matin. Mon objectif semble loin et ambitieux ; aussi il peut être divisé de manière conservatrice en plusieurs petits niveaux de TP intermédiaires sur les 12 410, 12 440 et 12 475 points qui constituent autant de résistances secondaires avant le test majeur des 12 500 points. Si besoin, je ferai une mise en jour en cours de séance sur la page privée Facebook pour ajuster mes objectifs et ma manière de travailler l’indice allemand ce vendredi.

 

Le grand risque dans une séance aussi importante que celle d’aujourd’hui provient clairement de Donald Trump. Les investisseurs semblent délaisser pour le moment le dossier de la guerre commerciale mais un rappel à l’ordre (en particulier sur Twitter …) du Président américain saurait facilement casser cette belle dynamique. Ce qui symbolise le plus cette situation est la sortie en cours du grand canal descendant tracé ensemble en D1, sur le DAX30. Pour l’heure, elle reste fragile !

 

Si ce type d’analyse vous intéresse, vous pouvez me retrouver en direct trois fois par semaine via FWA. Pour en savoir plus, cliquez ici et insérez le code « FORMATIONFWA » pour bénéficier d’un mois gratuit.

 

Niveaux techniques en D1 :

  • Résistance 3 : 12 535
  • Résistance 2 : 12 500
  • Résistance 1 : 12 375
  • Frontière technique : 12 250
  • Support 1 : 12 180
  • Support 2 : 12 110
  • Support 3 : 12 090

 

Pour aller plus loin :

 

Dorian Abadie
Directeur Trading FWA

 

Article rédigé le vendredi 21 septembre 2018.

 

Disclaimer :

FWA informe les participants que les informations contenues dans cet article ne constituent pas, en aucune manière, une sollicitation ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. Toute utilisation par les participants des informations contenues dans cet article, et à cet égard toute décision que ces lecteurs viendraient à prendre relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente, sont sous la responsabilité exclusive des lecteurs, qui le reconnaissent et l’acceptent préalablement à leur lecture.

Related Posts