Ce site web utilise des cookies pour un meilleur service. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation.

TradingNotre devise mais votre problème

L’analyse d’aujourd’hui porte sur les séances du 26 au 28 septembre 2018. Ce mardi, la banque centrale américaine (ou “Fed”) entame sa traditionnelle réunion de deux jours. Celle-ci doit aboutir demain à 20h00 par l’annonce d’une hausse des taux américains très attendue. A 20h30, le Président de la Fed Jerome Powell animera comme d’habitude une conférence de presse très suivie par les investisseurs. C’est pourquoi, je lance comme prévu un gros appel à la prudence...
1 année ago121915 min

L’analyse d’aujourd’hui porte sur les séances du 26 au 28 septembre 2018. Ce mardi, la banque centrale américaine (ou “Fed”) entame sa traditionnelle réunion de deux jours. Celle-ci doit aboutir demain à 20h00 par l’annonce d’une hausse des taux américains très attendue. A 20h30, le Président de la Fed Jerome Powell animera comme d’habitude une conférence de presse très suivie par les investisseurs. C’est pourquoi, je lance comme prévu un gros appel à la prudence pour la séance de mercredi 26 septembre, de 19h30 à 22h00. Concrètement, je n’aurai aucune position ouverte sur les indices boursiers occidentaux et sur les paires de devises liées au dollar américain durant cette tranche horaire. En effet, ces évènements sont souvent associés à un gros dégagement de volatilité sur ces actifs, bien que la conférence de presse et le relèvement des taux américains ne devraient pas trop surprendre les opérateurs boursiers.

 

Cette troisième hausse des taux US en 2018 sera associée aux nouvelles projections économiques de la Fed. A ce stade, celles d’inflation aux Etats-Unis sont supérieures aux objectifs, donc la banque centrale américaine peut poursuivre sa politique de normalisation. Malgré tout, la grande inconnue reste comme indiqué ces dernières semaines la guerre commerciale lancée par Donald Trump. Ce sujet continue d’envenimer l’esprit des investisseurs, comme l’ont montré les dernières séances. La hausse des indices est assez lente, contenue par le risque que l’administration américaine impose de nouveaux droits de douane sur 267 milliards de dollars d’importations chinoises. Cette menace avait été soulevée par Donald Trump ces derniers jours, en cas de réaction de Pékin au précédent tacle douanier. Comme vous le savez, les investisseurs avaient été légèrement rassurés de voir que la claque commerciale était moins violente qu’attendue.

 

Mais cette nouvelle riposte américaine sur ces 267 milliards d’importations reste dans tous les esprits ! Il ne faut clairement pas oublier de surveiller ce dossier, sous prétexte que la Fed sera le grand temps fort de cette semaine. A cela s’ajoute le discours que tient aujourd’hui Donald Trump à l’ONU. Le Président américain vient tout juste d’évoquer que les “dirigeants iraniens sèment le chaos et la destruction”. A nouveau, ce type de phrase belliqueuse laisse craindre aux opérateurs un durcissement des sanctions économiques sur Téhéran, de quoi notamment ralentir les exportations de pétrole du régime chiite et donc rehausser le cours de l’or noir. L’Iran est d’ailleurs l’un des piliers historiques de l’OPEP et l’un des ennemis jurés de l’Arabie Saoudite, protégée et alliée des Etats-Unis. Or, ce front aussi est chahuté depuis quelques jours par Trump. Ce dernier a récemment publié une menace claire sur Twitter : “Nous protégeons les pays du Moyen-Orient, sans nous ils ne seraient pas en sécurité pour très longtemps, et pourtant ils continuent de faire pression pour des prix du pétrole toujours plus élevés ! Nous nous en souviendrons. Le monopole de l’OPEP doit faire baisser les prix maintenant !”.

 

Malgré cet appel clair quant à une baisse des prix de l’or noir, les cours du Brent viennent symboliquement de passer le cap des 80,00$ le baril. C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui de faire le point sur ce marché, en complément avec mon analyse de moyen terme que je vous ai déjà présentée. Le contexte boursier général redevient chargé après deux séances relativement calmes. Tiraillés entre les espoirs liés à la hausse des valeurs pétrolière et aux risques associés à la guerre commerciale et à la politique monétaire américaine, je vous invite à la prudence (donc à la limiter vos volumes boursiers) sur les principaux actifs traités en séances, d’ici la fin de semaine. Plus que jamais, j’attire votre attention sur le fait que le calendrier économique (en dehors de la Fed, demain soir) devrait être totalement éclipsé par la géopolitique et plus simplement par les faits et gestes de Trump. Enfin, je vous invite à lire les sources en bas de cet article, et en particulier les trois publications de Reuters pour compléter l’analyse de ce mardi.

Brent : représentation en unité de temps mensuelle (Heikin Ashi)

 

Point technique :

Via sa rupture du niveau symbolique des 80,00$ le baril, le Brent revient sur des niveaux inédits depuis décembre 2014. C’est pourquoi, il faut prendre un peu de hauteur pour examiner les possibles objectifs suivants, en maintenant clairement ma préférence acheteuse présentée ces derniers mois. Exceptionnellement, la capture d’écran ci-dessus est donc réalisée en unité de temps mensuelle. Les Retracements de Fibonacci sont placés entre le plus haut de juin 2014 et le plus bas de janvier 2016 : ils sont complétés par des droites horizontales en rouge, indiquant les niveaux psychologiques de prix. Ces derniers sont particulièrement scrutés par les investisseurs sur les marchés pétroliers. A titre personnel, je maintiens tous mes niveaux de Buy Limit sur le Brent, présentés en séance ces dernières semaines, complétés par un Buy Stop compris entre 82,20$ et 84,60$. Comme toujours, je cherche à m’éloigner d’au moins 20 centimes le baril pour entrer en position, vis-à-vis de la résistance la plus proche : ici, les 61,8% de Retracement de Fibonacci de long terme, soit les 82,00$.

 

Ce niveau constitue d’ailleurs exactement le plus haut de ce mardi 25 septembre, du moins au moment où j’écris cette analyse. Puisque mon objectif est proche d’une valeur psychologique importante (85,00$), j’ai fait le choix de ne pas m’espacer de 20 mais de 40 centimes pour définir mon Take Profit. Les volumes associés à ce trade sont assez faibles car je les privilégie surtout ceux sur mes Buy Limit, pour alourdir ma configuration acheteuse en cas de retour sous les 80,00$. Enfin, j’ai pour le moment un Stop Loss défini sous les 78,00$ mais je l’affinerai sans doute en séance live avec vous, si le marché repassait sous les 80,00$ avant d’atteindre mon Take Profit. Dans ce cas, l’essentiel du travail reposera sur la pondération des volumes associés aux Buy Limit pour définir un Stop Loss commun et pertinent à ces différents trades. A suivre donc !

 

Si ce type d’analyse vous intéresse, vous pouvez me retrouver en direct trois fois par semaine via FWA. Pour en savoir plus, cliquez ici et insérez le code « FORMATIONFWA » pour bénéficier d’un mois gratuit.

 

Niveaux techniques de long terme :

  • Résistance 3 : 85,00$
  • Résistance 2 : 82,00$
  • Résistance 1 : 80,00$
  • Frontière technique : 75,00$
  • Support 1 : 71,55$
  • Support 2 : 70,00$
  • Support 3 : 65,00$

    

Pour aller plus loin :

 

Dorian Abadie
Directeur Trading FWA

 

Article rédigé le mardi 25 septembre 2018.

 

Disclaimer :

FWA informe les participants que les informations contenues dans cet article ne constituent pas, en aucune manière, une sollicitation ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. Toute utilisation par les participants des informations contenues dans cet article, et à cet égard toute décision que ces lecteurs viendraient à prendre relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente, sont sous la responsabilité exclusive des lecteurs, qui le reconnaissent et l’acceptent préalablement à leur lecture.

Related Posts