Ce site web utilise des cookies pour un meilleur service. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation.

TradingOn prend les mêmes et on recommence !

L’analyse d’aujourd’hui porte sur les séances du lundi 10 et du mardi 11 septembre 2018. En ce début de semaine, les grands sujets évoqués via ma dernière analyse resteront d’actualité. Je ne vais donc pas tous les rappeler ici. Concernant mon approche du DAX30, elle restera totalement inchangée par rapport à la partie technique déjà présentée, que ce soit via ce précédent article ou via la séance très importante de dimanche soir. C’est pourquoi, je...
12 mois ago141016 min

L’analyse d’aujourd’hui porte sur les séances du lundi 10 et du mardi 11 septembre 2018. En ce début de semaine, les grands sujets évoqués via ma dernière analyse resteront d’actualité. Je ne vais donc pas tous les rappeler ici. Concernant mon approche du DAX30, elle restera totalement inchangée par rapport à la partie technique déjà présentée, que ce soit via ce précédent article ou via la séance très importante de dimanche soir. C’est pourquoi, je vous propose que la partie finale d’aujourd’hui soit dédiée au Brent (pétrole de la Mer du Nord). Quelques nouveaux éléments dévoilés depuis jeudi devraient continuer d’alimenter le dollar américain et les indices occidentaux. La seule question qui m’intéresse est de savoir s’ils sont en mesure de justifier un rebond technique sur mes sous-jacents habituels, en ce début de semaine. C’était le grand sujet de la séance d’hier soir.

 

Je citerai d’abord les nouvelles déclarations de Donald Trump, dans le contexte de guerre commerciale face à la Chine. Alors que les investisseurs restent totalement focalisés sur ce dossier, le Président américain a publiquement interpellé Apple samedi en demandant à la firme de produire aux Etats-Unis pour éviter les droits de douane sur les importations chinoises. A nouveau, Trump a utilisé Twitter pour s’exprimer : “Les prix d’Apple pourraient augmenter en raison des énormes droits de douane que nous allons peut-être imposer à la Chine, mais il existe une solution simple où il y aurait ZERO impôt et même une réduction fiscale. Fabriquez vos produits aux Etats-Unis au lieu de le faire en Chine. Commencez à construire de nouvelles usines maintenant.” Cette déclaration fait suite aux craintes évoquées samedi par le groupe. Apple a effet mentionné qu’un grand nombre de ses produits, dont l’Apple Watch, seraient affectés par ces nouveaux droits de douane. Au-delà des composants électroniques importés de Chine, une hausse des prix aux Etats-Unis provoquerait logiquement une baisse de la croissance américaine, de la compétitivité locale et le consommateur serait la première victime de cette politique à court terme. C’est en tous cas les craintes relayées par la firme.

 

Symboliquement, cette passe d’arme intervient alors qu’Apple a atteint il y a une semaine une capitalisation boursière de 1 000 milliards de dollars (une première !), sur fonds d’excellents résultats trimestriels et de bonnes perspectives. Ce mastodonte boursier domine souvent les attentes à Wall Street. Mais surtout, les GAFA sont à nouveau sous le feu des projecteurs suite aux développements de la semaine dernière, au Congrès américain. Le cas d’Apple est assez emblématique de cette guerre commerciale menée par Donald Trump. D’ailleurs, la période de consultation est officiellement terminée aux Etats-Unis : à tout moment, l’administration peut donc décider de relever les droits de douane sur les 200 milliards de dollars d’importations chinoises évoquées jusqu’à présent. Parallèlement, les négociations se poursuivent entre Washington et Ottawa et elles vont reprendre ce lundi avec l’Union européenne, notamment sur les droits de douane liés au secteur automobile.

 

Parmi les quelques sujets pouvant rassurer les investisseurs, malgré cette trame très lourde, on peut citer le PIB japonais qui a été publié cette nuit. Il ressort supérieur aux attentes pour le deuxième trimestre, en rythme annuel (+3,0% contre une prévision de +2,6%). Plus anecdotique, dans le registre des “bons” signaux, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé ce week-end que la Grèce disposait d’un matelas de sécurité de près de 30 milliards d’euros, lui évitant de se refinancer sur les marchés financiers en cas de période de grande volatilité. L’information peut paraître assez secondaire, mais tout devrait compter en ce début de semaine, tant le calendrier économique semble dépourvu d’informations majeures, comme on l’a vu hier soir. Les nouveaux éléments manquent cruellement, donc je vais continuer de respecter les différentes règles de prudence présentées ces derniers jours. Et en particulier le fait de ne pas trader en matinée, pour m’assurer qu’un rebond technique ne se forme pas en direction des 12 050 points sur le DAX30 (la frontière technique mise à jour). Dans ce cas, je ne ferai rien sur le marché, comme annoncé.

Brent : représentation en unité de temps H4 (Heikin Ashi)

             

Suivi des scénarios de Trading présentés ces derniers jours

 

Point technique :

Pour ne pas répéter exactement ce que j’ai déjà présenté pour le DAX30 via ma précédente analyse, je vous propose donc que l’on s’intéresse aujourd’hui au Brent. Ceux qui me suivent en séance le savent bien, je travaille pour la deuxième fois consécutive sur le même scénario de Trading, suite aux Take Profit validés il y a deux semaines sur cet actif. Lorsque je valide pour la deuxième fois un tel scénario, je tâche de diviser par deux les volumes investis. Et ainsi de suite, si je devais le reprendre une troisième fois. Dans le cas présent, je pense que le pétrole de la Mer du Nord devrait revenir tester dans les prochains jours les 78,6% de Retracement de Fibonacci (autrement dit, les 78,30$). Par précaution, j’espace toujours mes Take Profit et Stop Loss d’au moins 20 centimes par baril, par rapport à ces niveaux techniques. Ici, mon TP est donc fixé à 78,10$. Pour rappel, ces Retracements avaient été fixés ensemble sur la tendance baissière initiale définie entre le plus haut du 17 mai 2018 et le plus bas du 15 août.

 

Seule une des trois opérations acheteuses est actuellement ouverte, sur les 76,80$. J’ai deux Buy Limit placés sur les 75,20$ et 72,90$, avec des volumes croissants sur chaque renforcement et un Stop Loss commun fixé sur les 72,20$ (sous les 23,6% de Retracement de Fibonacci). Si mon TP commun est validé avant que ces Buy Limit ne s’ouvrent, je les supprimerai évidemment (certainement avant de travailler pour la troisième fois consécutive sur ce scénario, avec à nouveau des volumes divisés par deux par rapport à la tentative actuelle). Pour l’heure, je ne cherche pas à viser le retour sur la résistance psychologique des 80,00$ le baril. En représentation H4, un signal acheteur respectant la stratégie habituellement présentée en séance est d’ailleurs en train de se former sur les Heikin Ashi. Mon scénario peut clairement durer plusieurs séances consécutives, comme le précédent (du 22 au 30 août).

 

Niveaux techniques en H4

  • Résistance 3 : 78,30$
  • Résistance 2 : 76,60$
  • Résistance 1 : 75,40$
  • Frontière technique : 72,70$
  • Support 1 : 72,00$
  • Support 2 : 71,80$
  • Support 3 : 70,30$ / 70,00$

 

Pour aller plus loin :

 

Dorian Abadie
Directeur Trading FWA

 

Article rédigé le lundi 10 septembre 2018.

 

Disclaimer :

FWA informe les participants que les informations contenues dans cet article ne constituent pas, en aucune manière, une sollicitation ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. Toute utilisation par les participants des informations contenues dans cet article, et à cet égard toute décision que ces lecteurs viendraient à prendre relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente, sont sous la responsabilité exclusive des lecteurs, qui le reconnaissent et l’acceptent préalablement à leur lecture.

Related Posts