Ce site web utilise des cookies pour un meilleur service. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation.

TradingRound 3 ! Retour du risque

L’analyse d’aujourd’hui porte sur les séances du 6 et 9 novembre. C’est reparti ! Cette semaine est particulièrement chargée en Bourse. Nous avons rarement connu une telle conjonction d’événements depuis le début de l’année. Aussi, la prudence sera clairement de mise. Je vais tâcher de synthétiser au mieux les évènements majeurs qui vont agiter les marchés d’ici vendredi soir. Evidemment, les élections de mi-mandat aux Etats-Unis constitueront le grand temps fort de cette semaine. A...
5 mois ago57918 min

L’analyse d’aujourd’hui porte sur les séances du 6 et 9 novembre. C’est reparti ! Cette semaine est particulièrement chargée en Bourse. Nous avons rarement connu une telle conjonction d’événements depuis le début de l’année. Aussi, la prudence sera clairement de mise. Je vais tâcher de synthétiser au mieux les évènements majeurs qui vont agiter les marchés d’ici vendredi soir. Evidemment, les élections de mi-mandat aux Etats-Unis constitueront le grand temps fort de cette semaine. A cause du décalage horaire entre les Etats-Unis et la France, les premiers résultats de sortie des urnes seront ne dévoilés qu’à 1h du matin, heure française. Très clairement, je chercherai donc à n’avoir aucune opération maintenue en overnight de mardi à mercredi, sur dollar américain et indices occidentaux. Selon les sondages actuels, les Républicains de Donald Trump devraient perdre la Chambre des Représentants (au profit des Démocrates) mais conserveraient le Sénat.

 

Un tel scénario semble déjà largement pricé par les investisseurs. Les conséquences boursières seraient donc assez faibles mais par habitude, il ne faut JAMAIS anticiper le résultat d’une élection en se reposant sur les sondages. Demandez-le aux “analystes” absolument certains qu’Hillary Clinton et le “non” au Brexit l’emporteraient. Une victoire des Républicains dans les deux Chambres permettrait clairement une hausse du dollar américain. Et inversement, une double victoire des Démocrates (scénario peu probable à en croire les médias américains) provoquerait une surprise générale entraînant une baisse du billet vert. Demain, mardi : nous réaliserons deux séances exceptionnelles largement dédiées aux élections américaines. La première (à 11h45) sera notre habituel live commun avec Frédéric Denis, comme toutes les deux semaines. La deuxième aura lieu à 19h45 ; je l’animerai seul. Je ne pense pas que ce mardi soit particulièrement agité sur les marchés puisque les résultats des élections ne seront connus que tardivement, dans la nuit. C’est bien mercredi que la volatilité devrait se déclencher. Comme annoncé lors de ma dernière séance, je ne prendrai aucune opération sur les marchés avant 14h00, ce jour-là.

 

Autre dossier politique : le bras de fer actuel entre Rome et Bruxelles. Ce lundi, les ministres des finances de la zone euro se sont réunis à Bruxelles. Comme annoncé ces derniers jours, aucune avancée majeure n’a pu être trouvée, alors que la date-butoir du 13 novembre approche à grands pas. A ce stade, rien ne permet de penser qu’un accord sera trouvé d’ici là autour d’un budget italien modifié. Aucun des deux camps ne semble enclin à faire avancer la situation. Au niveau de Bruxelles, la position est ferme car toute flexibilité serait perçue par le reste de l’Europe comme une porte ouverte. Les responsables européens ne veulent pas que le “laxisme” italien devienne contagieux. Côté italien, il s’agit surtout de maintenir un budget permettant de valider les promesses des élections de mars en validant le revenu citoyen, la baisse de l’âge de la retraite et des impôts (plus largement, les mesures que je vous ai déjà présentées). Tout le problème ici est le risque de déclaration-choc. Les investisseurs en sont friands ! A titre personnel, je surveille surtout les propos de Salvini, le nouvel homme fort du pays. Si à nouveau, il s’en prenait violemment aux positions européennes, un énième biais baissier serait à suivre sur les indices européens.

 

Et la guerre commerciale sino-américaine dans tout cela ? La semaine dernière, Donald Trump avait laissé entendre sur Twitter qu’un accord avec la Chine pourrait prochainement être signé, provoquant un début de rebond sur les indices occidentaux. Un grand nombre d’observateurs doutent néanmoins que cela soit possible avant le 1er décembre (date du prochain G20 en Argentine où une rencontre bilatérale est prévue). Un tel accord à cette occasion, et toute déclaration en ce sens en amont, validerait un rebond des indices et une baisse du dollar américain. Côté chinois aussi, la détente semble de mise puisque Pékin a annoncé aujourd’hui vouloir réduire ses droits de douane sur les marchandises américaines. Malgré tout, la prudence est de mise au sein des opérateurs boursiers car rien de bien concret ne semble se profiler à court terme. Les négociations sont toujours en cours et vont se poursuivre tout au long de ce mois de novembre; j’aurai donc l’occasion de vous en reparler en temps voulus. Par ailleurs, la balance commerciale chinoise pour le mois d’octobre sera publiée dans le courant de la nuit de mercredi à jeudi. Vous le savez, c’est l’un des trois grands résultats mensuels en provenance de Chine que j’esquive systématiquement à cause du risque de gap d’ouverture le lendemain matin. En d’autres termes, je ne réaliserai aucun overnight sur indice entre mercredi et jeudi.

 

Ce lundi 5 novembre, les Etats-Unis ont comme prévu rétabli un volet de sanctions contre les secteurs pétroliers et bancaires de l’Iran. Les sanctions sont lourdes mais huit pays pourront tout de même les contourner temporairement pour importer le pétrole du troisième exportateur mondial d’or noir. Selon les premières sources, il s’agirait de la Chine, l’Inde, la Corée du Sud, la Turquie, l’Italie, la Grèce, le Japon et Taïwan. En contrepartie, les pays concernés doivent s’engager à ramener leurs importations de brut iranien vers zéro dans les mois à venir. Plus largement, les sanctions américaines viseront tous pays et entreprises qui continueraient de signer des contrats avec les entités iraniennes se trouvant sur la liste noire émise par Washington (dont la banque centrale nationale). A l’image des élections américaines de demain, on peut s’attendre à ce que cette information soit déjà pricée par les investisseurs. Je vous propose tout de même de faire le point sur l’évolution du Brent à court terme.

Brent : Représentation en unité de temps H4 (Heikin Ashi)

Suivi des scénarios de Trading présentés ces derniers jours

 

Point technique :

Les cours de l’or noir sont très bas, suite aux récents stocks de pétrole US dévoilés ces dernières semaines. Ceux de mercredi (16h30) seront d’ailleurs à suivre de près : les Bulls espèrent une forte baisse de ces derniers. Si les plus bas tiennent bon, donc si les 0,0% de Retracement de Fibonacci ne rompent pas dans les prochaines heures et séances, un signal haussier indiqué via la stratégie habituelle pourrait se former en cas de retour au-dessus de la double résistance fixée sur les 75,00$ (niveau psychologique) et 75,60$ (23,6% de Retracement de Fibonacci). Cette zone ne serait atteinte qu’en cas de rupture de la SMA(200) en D1 et de la trendline en weekly (tracée depuis les plus bas de juin 2017), merci Arty, que vous connaissez bien en ayant suivi mes précédentes séances. Cette dernière sert de résistance dynamique depuis trois séances consécutives et bloque les velléités haussières. Deux objectifs à la hausse pourraient alors être déterminés, 20 centimes par baril sous les résistances des 38,2% et 50,0% de Retracement : autrement dit sur les 77,50$ et 79,20$. Pour l’heure, j’attends surtout ce possible rebond pour me replacer plus lourdement à l’achat. A suivre en direct lors des prochaines séances !

 

Niveaux techniques en H4 :

  • Résistance 3 : 81,10$
  • Résistance 2 : 79,40$
  • Résistance 1 : 77,70$
  • Frontière technique : 75,60$
  • Support 1 : 74,60$
  • Support 2 : 72,15$
  • Support 3 : 70,00$

 

Pour aller plus loin :

 

Dorian Abadie
Directeur Trading FWA

 

Article rédigé le lundi 5 novembre 2018.

 

Disclaimer :

FWA informe les participants que les informations contenues dans cet article ne constituent pas, en aucune manière, une sollicitation ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. Toute utilisation par les participants des informations contenues dans cet article, et à cet égard toute décision que ces lecteurs viendraient à prendre relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente, sont sous la responsabilité exclusive des lecteurs, qui le reconnaissent et l’acceptent préalablement à leur lecture.

Related Posts

Round 10 : Temps de guerre !

Round 10 : Temps de guerre !

4 semaines ago
22 min 337
Round 9 : Rien n’est réglé !

Round 9 : Rien n’est réglé !

2 mois ago
22 min 430