Ce site web utilise des cookies pour un meilleur service. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation.

TradingUn mot avant Dubaï !

J’ai longtemps hésité à écrire une quatrième analyse consécutive sur le dossier turc. Mais non, je pense que l’essentiel a été dit : tant sur le fond du dossier, que sur ma manière de trader dans ce cas de figure. Il ne s’est rien passé de bien incroyable hier et aujourd’hui sur les marchés, malgré l’importance du dossier. N’oublions pas que nous sommes en pleine trêve estivale, la tranquillité reprend ses droits. D’autant que le...
1 année ago12647 min

J’ai longtemps hésité à écrire une quatrième analyse consécutive sur le dossier turc. Mais non, je pense que l’essentiel a été dit : tant sur le fond du dossier, que sur ma manière de trader dans ce cas de figure. Il ne s’est rien passé de bien incroyable hier et aujourd’hui sur les marchés, malgré l’importance du dossier. N’oublions pas que nous sommes en pleine trêve estivale, la tranquillité reprend ses droits. D’autant que le calendrier économique est dépourvu de publications intéressantes, ce vendredi. Ces dernières heures, un seul sujet (évoqué lors du point de marché d’hier soir) a un petit peu contrebalancé les conséquences de la crise turque sur les marchés. Empêtrés en pleine guerre commerciale, les Etats-Unis et la Chine vont relancer leurs négociations d’ici la fin août. Les investisseurs espèrent qu’elles aboutiront et éviteront les prochaines mesures de rétorsion douanières entre Washington et Pékin. A ce stade, rien ne permet de penser que cette rencontre sera couronnée de succès. Mais au moins, nous sommes prévenus pour les prochaines séances.

 

En effet, quand la date de la rencontre sera connue, chaque déclaration sera majeure. En cas de réussite, on peut aisément anticiper un rebond des indices mondiaux. Et inversement. Côté turc, je n’ai pas relevé grand chose de bien intéressant. Si ce n’est, peut-être, cette information : aujourd’hui, le dernier recours du pasteur Andrew Brunson a été rejeté par un tribunal d’Izmir. Sans surprise, l’intéressé devrait donc rester assigné à résidence en attendant son procès pour terrorisme. Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor a annoncé que de nouvelles sanctions seraient infligées à Ankara si la situation du pasteur n’évoluait pas favorablement. Les deux pays restent donc clairement engagés dans l’une des plus graves crises diplomatiques de leur histoire commune. Aucun signe d’apaisement ne se profile, pour le moment du moins. Pour l’anecdote, Erdogan s’est entretenu cette semaine avec Merkel et Macron, après deux années de tensions. Chercherait-il de “nouveaux” alliés ou des intermédiaires dans ce dossier crucial ?

 

Peu importe. Comme tous les vendredis, je vais clôturer toutes mes opérations ouvertes sur les indices boursiers afin d’éviter le risque de gap d’ouverture de lundi matin (l’actualité de ce week-end est par nature imprévisible, en particulier sur le front géopolitique…). Je vous invite à reprendre ma précédente analyse pour savoir exactement  comment je vais aborder le DAX30 en début de semaine prochaine. Puisque le marché n’a pas du tout évolué hier et aujourd’hui, je n’ai aucune raison de changer mon approche. D’ailleurs, ma prochaine analyse ne sera pas diffusée lundi, mais mardi. En effet, je rejoins le 20 août Robin Ratel à Dubaï. Cela ne changera rien (à part ce lundi) quant à mon rythme de publication, ni à mes séances d’analyse technique en direct (les mardis, jeudis et dimanches à 19h15). En revanche, Frédéric Denis sera en vacances la semaine prochaine. Ses contenus et séances sont donc annulés jusqu’au lundi 27 août. La semaine prochaine devrait ressembler à celle qui se termine ; largement dominée par la trêve estivale, les tensions géopolitiques et les espoirs autour de la guerre commerciale lancée par Donald Trump.

 

Dorian Abadie
Directeur Trading FWA

 

Article rédigé le vendredi 17 août 2018.

 

Disclaimer :

FWA informe les participants que les informations contenues dans cet article ne constituent pas, en aucune manière, une sollicitation ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. Toute utilisation par les participants des informations contenues dans cet article, et à cet égard toute décision que ces lecteurs viendraient à prendre relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente, sont sous la responsabilité exclusive des lecteurs, qui le reconnaissent et l’acceptent préalablement à leur lecture.

Related Posts