Ce site web utilise des cookies pour un meilleur service. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation.

TradingRound 5 : “L’avenir du pays est en jeu !”

« L’appel de Londres aux villes lointaines. Maintenant la guerre est déclarée et la bataille approche » ! J.S.   L’analyse d’aujourd’hui porte sur les séances du 20 au 23 novembre. A l’image des incendies historiques en Californie, les investisseurs paraissent impossibles à calmer depuis plusieurs séances. Avant le point de marché de ce soir (19h15), il est temps de faire le point sur les trois grands sujets qui agitent les marchés. Tout d’abord, le Brexit !...
8 mois ago97722 min

« L’appel de Londres aux villes lointaines.

Maintenant la guerre est déclarée et la bataille approche » ! J.S.

 

L’analyse d’aujourd’hui porte sur les séances du 20 au 23 novembre. A l’image des incendies historiques en Californie, les investisseurs paraissent impossibles à calmer depuis plusieurs séances. Avant le point de marché de ce soir (19h15), il est temps de faire le point sur les trois grands sujets qui agitent les marchés. Tout d’abord, le Brexit ! Hier, les ministres des affaires européennes de l’Union étaient rassemblés à Bruxelles pour travailler sur l’accord de divorce conclu et validé avec Londres. La prochaine date à noter est celle du 25 novembre, comme indiqué sur notre fil Telegram. A cette occasion, un nouveau sommet européen sur ce sujet doit avoir lieu. Hier donc, les responsables européens ont validé le projet d’accord Bruxelles/Londres sur le Brexit. Mais ce n’est qu’une étape de plus vers le texte final qui doit être ratifié par tous les Parlements européens avant le 30 mars 2019. En effet, une nouvelle phase de négociations s’ouvre désormais pour définir les relations qu’entretiendront les deux parties après cette date-clé. La durée de la période de transition post-mars 2019 doit aussi être définie. Mais alors, pourquoi ce dossier continue d’inquiéter les investisseurs ?

 

Comme je vous le dis très souvent en séances quotidiennes, ils ont horreur de l’instabilité politique ! Surtout quand il s’agit de l’une des principales puissances mondiales … comme le Royaume-Uni. Et c’est tout le sujet. La semaine dernière a été marquée par le début d’une grave crise politique à Londres. Cinq membres du gouvernement ont démissionné jeudi dernier, c’était le grand sujet de notre rendez-vous habituel. En effet, le parti conservateur de la Première ministre Theresa May est totalement divisé entre une frange dure qui rejette cet accord, et une portion plus modérée qui le valide. Pour résumer. Le principal sujet de division est celui du “backstop”. Concrètement, il s’agit d’une solution permettant le maintien du pays dans une union douanière avec l’Union européenne ainsi qu’un volet de réglementations communes avec l’Irlande du Nord en cas d’absence d’accord avec Bruxelles, suite à 21 mois de transition après le Brexit. Il n’est pas question d’une solution aussi modérée pour les frondeurs conservateurs, donc pour la ligne radicale du parti de May. Ces derniers pourraient pousser à la démission la Première ministre en invoquant un vote de défiance via 15% de leur formation politique au Parlement (soit 48 députés). Peu avant ce week-end, les médias britanniques évoquaient déjà sa possible démission immédiate. Les opérateurs boursiers craignent clairement cette solution tant elle jetterait les négociations dans l’inconnu et le pays vers des élections anticipées au résultat incertain.

 

La possibilité d’un nouveau référendum sur le divorce européen, dans ce cas, est également envisageable. Toute validation de ce vote de défiance dans les prochains jours continueraient de faire plonger la Livre Sterling et les indices européens, dans le cadre des contextes techniques présentés dans ma dernière analyse et en séances quotidiennes. Hier, May a été claire en évoquant : “Les sept prochains jours vont être décisifs. C’est l’avenir du pays qui est en jeu”. Et pour cause, suite à la validation par les responsables européens du projet, c’est désormais au tour du Parlement britannique de ratifier le texte, aux alentours du 10 décembre prochain. Je vous invite à noter cette date majeure. Pour remporter cette bataille, May doit récolter 318 voix au Parlement et les tendances actuelles des différents partis représentés jouent clairement contre elle. Ce n’est pas gagné ! Les investisseurs l’ont bien compris. Là aussi, un refus provoquerait une nouvelle baisse du GBP et de nos indices européens. Je vous tiendrai au courant en temps réel sur Telegram quant à ces différents évènements. Par extension, je vous renvoie également à mon analyse du 17 octobre dernier sur ce sujet central.

 

Enrico Letta, ancien Président du conseil italien : « Aucun accord de Brexit ne peut réunir une majorité au Parlement britannique »

Source : France 24

 

Côté américain, les doutes persistent également. Je vous rappelais ces derniers jours que je n’apporterais pas vraiment d’importance aux déclarations favorables à un accord sino-américain sur le commerce, avant la fin du mois de novembre. Ces dernières heures ont été marquées par des annonces très contradictoires au sein des deux géants commerciaux. En effet, le sommet de l’APEC s’est tenu dimanche : depuis 1989 il réunit traditionnellement les dirigeants de l’Asie-Pacifique. La Chine et les Etats-Unis se sont ouvertement écharpés lors de ce rendez-vous : je vous indique une source de France 24 à ce sujet pour plus d’informations, en bas de page. J’en retiens surtout que rien ne devrait évoluer favorablement d’ici le treizième sommet du G20 qui aura lieu les 30 novembre et 1er décembre prochains à Buenos Aires. Une rencontre bilatérale entre Xi Jinping et Donald Trump aura lieu. Ce sera LE grand temps fort de la fin du mois de mon point de vue. Je vais répéter ici un grand classique mais à nouveau, en cas d’absence d’avancée sur un possible accord (donc en cas d’aggravation ou de statu quo sur la guerre commerciale lancée par Trump), nous assisterions à un nouveau biais baissier sur les indices occidentaux. Je profite de cette actualité américaine pour vous rappeler que Wall Street sera fermée ce jeudi, pour les fêtes de Thanksgiving. La place américaine ouvrira ses portes pour une demi-séance vendredi. Les volumes boursiers injectés seront donc modestes en fin de semaine.

 

Enfin, lors de ma dernière analyse, je vous indiquais que le mastodonte boursier Apple constitue également une source d’inquiétude pour les investisseurs. C’est toujours le cas ! Hier, la séance boursière a été marquée par une chute des valeurs technologiques américaines, en grande partie provoquée par Apple qui a lâché près de 4%. En cause, un article du Wall Street Journal évoquant la baisse des commandes de la marque pour la production de ses derniers smartphones présentés cette année. La thématique évoquée il y a une semaine se précise donc de plus en plus. Depuis le plus haut historique atteint le 3 octobre dernier, Apple a perdu plus de 20% de sa capitalisation boursière. En synthèse, n’imaginons pas que tous ces éléments font oublier le dossier du budget italien aux investisseurs. Non, ils ne font que le compléter en alimentant un incendie de plus en plus difficile à éteindre : celui des tensions géopolitiques et économiques. Passons donc au DAX30 !

 

Mais avant, je souhaite vous rappeler qu’en plus de notre fil Telegram, nous avons refondu nos pages Facebook hier. Les membres FWA ont été avertis par mail, je vous invite à le consulter si cela n’est pas déjà fait. Merci de rejoindre notre nouvelle page Trader Factory en cliquant ici.

DAX30 : Représentation en unité de temps H4 (Heikin Ashi)

Suivi des scénarios de Trading présentés ces derniers jours

De plus en plus, je publie sur Instagram mes historiques de performance à jour. Vous pouvez me suivre en cliquant ici.

 

Point technique :

Vous savez tous que j’ai lourdement insisté en analyses et en séances sur mon biais vendeur sur le DAX30, sous les 11 500 points. Une fois n’est pas coutume, je vais me citer (le melon du type 😉 …).  Ma précédente analyse mentionnait en effet : “En cas de maintien de la pression vendeuse dans les prochaines séances, trois principaux objectifs se présentent sur les 11 210, 11 160 et 11 075 points.”. La capture d’écran du DAX30 alors partagée faisait état d’une cotation de 11 360 points. Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, la pression baissière se maintient sur l’indice allemand et les deux premiers gros objectifs ont été atteints au moment où j’écris cette analyse. Le troisième (11 075 points) n’a pas encore été touché : le plus bas de ce matin est fixé sur les 11 090 points. Comme vous le voyez sur mon historique de performance ci-dessus, je me suis limité ces dernières heures à un Take Profit fixé sur les 11 110 : soit 10 points au-dessus du support psychologique des 11 100 et du support technique et oblique du canal descendant tracé ensemble en séance, en H4.

 

Si cet ultime niveau des 11 075 points est touché d’ici vendredi soir, je sortirai totalement du DAX30. Je veux être prudent dans cette période agitée. Deux options se présenteraient alors à moi : revenir sur le marché (toujours en tant que vendeur) en cas de rupture des 11 000 points, ou attendre un petit rebond que je traiterai en M30 avec ma stratégie, comme je vous l’indique à chaque séance ces derniers temps. Dans tous les cas, nous sommes tellement bas qu’il s’agit pour moi d’abaisser mes volumes et plus largement de rester très prudent sur les indices européens. Les dernières séances ont été très payantes donc il n’y a pas de mal à se retirer petit à petit pour préserver les gains réalisés. Ce mardi, nous ferons le point à 19h15 sur la situation mais d’ici là, je vous invite à la plus grande prudence !

 

Niveaux techniques en H4 :

  • Résistance 3 : 11 500
  • Résistance 2 : 11 445
  • Résistance 1 : 11 370
  • Frontière technique : 11 300
  • Support 1 : 11 185
  • Support 2 : 11 150
  • Support 3 : 11 050

       

Pour aller plus loin :

 

Dorian Abadie
Directeur Trading FWA

 

Article rédigé le mardi 20 novembre 2018.

 

Disclaimer :

FWA informe les participants que les informations contenues dans cet article ne constituent pas, en aucune manière, une sollicitation ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. Toute utilisation par les participants des informations contenues dans cet article, et à cet égard toute décision que ces lecteurs viendraient à prendre relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente, sont sous la responsabilité exclusive des lecteurs, qui le reconnaissent et l’acceptent préalablement à leur lecture.

Related Posts