Ce site web utilise des cookies pour un meilleur service. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation.

TradingRound 6 : Attaque américaine sur la Chine !

L’analyse d’aujourd’hui porte sur les séances du 6 au 11 décembre. La précédente analyse commence à dater ! Et ce, faute de temps à y consacrer hélas ces derniers jours, suite aux différents évènements publics FWA. Un grand merci d’ailleurs à ceux qui étaient présents. Pour autant, vous remarquerez que l’analyse d’aujourd’hui reprend sensiblement les mêmes informations en les mettant à jour : les grands sujets de fond sont plus que jamais d’actualité. Depuis quelques...
6 mois ago54418 min

L’analyse d’aujourd’hui porte sur les séances du 6 au 11 décembre. La précédente analyse commence à dater ! Et ce, faute de temps à y consacrer hélas ces derniers jours, suite aux différents évènements publics FWA. Un grand merci d’ailleurs à ceux qui étaient présents. Pour autant, vous remarquerez que l’analyse d’aujourd’hui reprend sensiblement les mêmes informations en les mettant à jour : les grands sujets de fond sont plus que jamais d’actualité. Depuis quelques heures, les indices occidentaux sont en chute libre. Hier soir, la directrice financière de Huawei (un géant chinois dans les télécoms commercialisant notamment des smartphones) et qui est aussi la fille du fondateur de la société a été arrêtée au Canada sur demande américaine. On pourrait se dire que c’est un fait divers sans conséquence. Il n’en est rien : le début de semaine a été marquée par le début de trêve commerciale entre Pékin et Washington, comme indiqué en séances quotidiennes, suite au sommet du G20 en Argentine.

 

Suite à la confusion de mardi sur ce dossier qui permettait déjà de tacler les indices, l’arrestation de Mme. Meng Wanzhou vient clairement stopper cette trêve et les espoirs qui en découlaient. Dans ces conditions, il est inconcevable que les délégations diplomatiques puissent avancer sereinement et débloquer le dossier de la guerre commerciale. En s’aggravant ainsi, il indique aussi une autre guerre moins médiatique : celle de l’hégémonie technologique que tentent d’acquérir au niveau mondial la Chine et les Etats-Unis. Sans surprise, Pékin a immédiatement réagi à cette arrestation. Geng Shuang, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a appelé à la libération immédiate de la prisonnière et a évoqué : “Nous exigeons du Canada et des Etats-Unis que des clarifications nous soient fournies au plus vite quant aux motifs de cette détention”. Pour l’heure, les intéressés évoquent le viol des sanctions américaines contre l’Iran par Mme. Wanzhou.

 

De son côté, Huawei assure avoir très peu d’informations à propos des accusations portées à l’encontre de leur haute dirigeante. Pour information, l’entreprise chinoise a dépassé Apple il y a peu de temps en termes de ventes de smartphones au niveau mondial, en se hissant donc à la deuxième place. Ses autres produits dans les télécoms l’ont rendu clairement indispensable au niveau mondial dans un grand nombre de secteurs d’activités. En s’attaquant à cette société utlra-stratégique pour Pékin, Washington s’en prend clairement à la Chine et à ses intérêts. Officieusement, Huawei est considéré par beaucoup d’experts comme l’un des meilleurs canaux d’espionnage chinois : on s’éloigne donc de l’accusation sur l’embargo iranien … Par ailleurs, cette actualité fait suite à un article publié en avril dernier par le Wall Street Journal qui rapportait que la justice américaine enquêtait déjà sur Mme. Wanzhou sur le présumé viol des sanctions infligées à Téhéran. Depuis au moins deux ans, Huawei exporterait des produits américains vers plusieurs pays visés par ces restrictions commerciales. ZTE, autre mastodonte chinois dans les télécoms, est également visé par l’administration américaine depuis plusieurs mois, là aussi dans le cadre de l’embargo iranien. Washington considère ces deux entreprises comme des “menaces pour la sécurité des Etats-Unis”. C’est une accusation fréquemment employée dans le pays pour éviter, le plus souvent, bien des débats sur la nature profonde des actions entreprises par l’administration judiciaire. Clairement, nous sommes donc en plein dans le dossier de la guerre commerciale (et technologique).

 

“Quelles conséquences à l’arrestation de la directrice financière de Huawei ?”

Source : France 24

 

Le simple fait d’avoir relancé ce dossier a littéralement fait chuter les indices occidentaux, en plus du baril d’or noir qui est également soumis à cette thématique, comme on le voit régulièrement en séances quotidiennes. Et pour cause, les craintes renforcées sur le commerce mondial impliqueraient des échanges internationaux réduits, donc une demande moins forte de pétrole à moyen terme. Mais ce n’est pas tout ! Parallèlement, les taux d’emprunt américains à deux et à dix ans sont en forte baisse. On peut craindre une inversion imminente de la courbe de ces taux. Le plus souvent, un tel évènement est annonciateur d’une récession économique. Les investisseurs sont extrêmement sensibles à cette indication. Le rendement à 10 ans évolue globalement sous les 2,9% et tend vers son plus bas trimestriel atteint mardi (à 2,885%). En plus des craintes sur le commerce mondial, les opérateurs boursiers s’inquiètent donc d’un futur ralentissement économique aux Etats-Unis. Les chiffres US publiés ce vendredi après-midi (évolution des salaires, créations d’emplois dans le secteur privé, l’indice ISM des services de novembre) seront donc extrêmement suivants par les investisseurs. Aussi, je lance un grand appel à la prudence pour vendredi, compris entre 14h00 et 17h00. A titre personnel, je tâcherai de ne pas être exposé sur les indices occidentaux et le dollar américain pendant ces trois heures. Concrètement, si ces chiffres venaient à décevoir … la trame générale s’assombrirait encore au profit de nouveaux élans baissiers sur les indices. La probabilité d’un nouveau relèvement des taux américains par la Fed, en décembre, est d’ailleurs en train de baisser : en cas de statu quo, les marchés vivraient un nouveau choc majeur provoquant une forte baisse du dollar américain. Enfin, je tiens à rappeler que le mouvement des gilets jaunes commence de plus en plus à devenir un levier boursier pour le CAC40. Ce vendredi, plus que jamais, je chercherai donc à ne pas rester en overweek, de crainte que les évènements de ce samedi à Paris soient explosifs et provoquent un phénomène de contagion aux autres places boursières européennes lundi. Et ce … avant le vote crucial à la Chambre des Communes la semaine prochaine ! Nous en reparlerons en temps voulus.

DAX30 : Représentation en unité de temps hebdomadaire (Heikin Ashi)

Suivi des scénarios de Trading présentés ces derniers jours

 

Point technique :

Le DAX30 a balayé sa progression des 24 derniers mois : nous revenons sur les cotations de décembre 2016. Fait majeur, nous sortons au moment où j’écris cette analyse du grand canal descendant tracé ensemble en unité de temps hebdomadaire. Aussi, je vous appelle à la prudence. A titre personnel, je vais bien sûr continuer à valider mes trames baissières au travers des mes opérations Short (voir historique) mais en les allégeant au niveau des volumes. De plus en plus, nous nous rapprochons du grand objectif théorique de l’épaule-tête-épaule (rectangles oranges via la règle de la balançoire). Avant cela, un support majeur se situe sur les 10 560 points : les 61,8% de Retracement de Fibonacci. Je ne vais pas travailler en matinée dans les prochaines séances, pour laisser passer les premiers volumes européens avant d’entrer sur le marché. Je ne dis pas que les supports rappelés ci-dessous seront tous atteints mais simplement qu’ils définissent les niveaux sur lesquels, un à un, je compte m’arrêter. J’abaisse également la frontière technique jusqu’à présent définie sur les 11 500 points, au travers des 11 150 points. Tant que nous ne revenons pas au-dessus de cette résistance majeure, je continuerai de travailler à la baisse (avec peu de volumes sous les 11 000 points tant que le vote britannique n’est pas passé). Et encore une fois : il est important de mon point de vue de ne pas rester en overweek dans les prochains jours.

 

Niveaux techniques en unité de temps hebdomadaire :

  • Résistance 3 : 12 000
  • Résistance 2 : 11 725
  • Résistance 1 : 11 500
  • Frontière technique : 11 150
  • Support 1 : 11 000
  • Support 2 : 10 570
  • Support 3 : 10 440

 

Pour aller plus loin :

Dorian Abadie
Directeur Trading FWA

 

Article rédigé le jeudi 6 décembre 2018.

 

Disclaimer :

FWA informe les participants que les informations contenues dans cet article ne constituent pas, en aucune manière, une sollicitation ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. Toute utilisation par les participants des informations contenues dans cet article, et à cet égard toute décision que ces lecteurs viendraient à prendre relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente, sont sous la responsabilité exclusive des lecteurs, qui le reconnaissent et l’acceptent préalablement à leur lecture.

Related Posts