Ce site web utilise des cookies pour un meilleur service. En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation.

Développement personnelLecture inspirante – “Père riche, père pauvre” de Robert T. Kiyosaki

La première fois que j’ai lu « père riche, père pauvre » c’était en 2014 pendant mon tour du monde. D’ailleurs je vais vous faire une confidence, c’est véritablement le 1er livre que j’ai lu de toute ma vie (j’avais 34 ans à ce moment-là) et je l’ai même lu 4 fois pour bien assimiler tous les précieux conseils prodigués par son auteur. Depuis j’ai lu d’autres livres quand même mais c’est ce livre qui m’a permis...
5 mois ago55716 min

La première fois que j’ai lu « père riche, père pauvre » c’était en 2014 pendant mon tour du monde. D’ailleurs je vais vous faire une confidence, c’est véritablement le 1er livre que j’ai lu de toute ma vie (j’avais 34 ans à ce moment-là) et je l’ai même lu 4 fois pour bien assimiler tous les précieux conseils prodigués par son auteur.

Depuis j’ai lu d’autres livres quand même mais c’est ce livre qui m’a permis de faire ce que j’entreprends aujourd’hui en surmontant ma peur du passage à l’action.

Depuis mon premier job en CDI en 2001, j’ai toujours eu ce profond sentiment de ne pas être à ma place en tant que salarié mais plutôt d’être destiné à entreprendre, à créer de moi-même, à être mon propre patron. Je suis sûr que vous voyez ce que je veux dire… Mais voilà, à l’époque j’avais peur de me lancer, d’essayer, je n’avais pas le courage de voler de mes propres ailes.

La peur m’empêchait de faire ce que je voulais ; c’est d’ailleurs aujourd’hui la raison n°1 qui empêche beaucoup de personnes de quitter leur métier actuel pour faire ce qu’ils veulent vraiment.

Je parle bien sûr de la peur de quitter un CDI pour entreprendre par soi-même sans garantie de revenus à la fin du mois ; les excuses « je suis trop jeune pour entreprendre », « j’ai un loyer/des factures à payer (mais aussi des bouteilles à 100€ pour une sortie le week-end, les dernières chaussures à la mode, la dernière Audi ou BMW, etc.) sont secondaires en réalité.

Personnellement je regrette aujourd’hui de ne pas m’être lancé plus tôt, tout comme de ne pas avoir lu ce livre à 18/19/20 ans.

En effet, quand on lit ce livre on apprend énormément de choses, de leçons essentielles pour construire sa richesse et devenir financièrement indépendant. La plus importante parmi toutes celles que l’on découvre dans ce livre est l’INTELLIGENCE / l’ÉDUCATION FINANCIÈRE ! 

L’argent est une forme de pouvoir mais l’Éducation Financière est bien plus puissante encore.

 

Parmi les leçons et conseils donnés dans ce best seller qui me servent énormément aujourd’hui dans ma quête de l’Indépendance financière, il y a :

  • « Les riches ne travaillent pas pour l’argent… Je ne travaille pas pour l’argent, mais l’argent travaille pour moi ! Nous ne sommes pauvres que si nous capitulons… Ce qui compte le plus, c’est de passer à l’action. »
  • « Ce qui compte dans la vie ce n’est pas combien d’argent vous faites, mais combien d’argent vous parvenez à conserver… Les gens riches acquièrent des actifs. Les pauvres et la classe moyenne acquièrent des éléments de passif mais ils croient que ce sont des actifs. »
  • «  Les riches engendrent l’argent… Souvent dans le monde réel, ce n’est pas le plus intelligent qui prend les devants, mais le plus audacieux. »
  • « Ce que je connais constitue ma plus grande richesse. Ce que je ne connais pas représente mon plus grand risque. Étant donné que le risque sera toujours là, il faut apprendre à le gérer au lieu de l’éviter. »
  • « La principale différence entre une personne riche et une personne pauvre est leur capacité à gérer la peur. »
  • « Gagner signifie ne pas avoir peur de perdre – L’échec inspire les gagnants et met en déroute les perdants – Il faut toujours essayer de transformer un désastre en bonne occasion – Il faut avoir du cran et de la patience face à l’échec – L’échec transforme les perdants en gagnants. »
  • « Il y a de l’or (des opportunités) partout (message subliminal aux gilets jaunes) sauf que la plupart des gens ne sont pas entraînés à le voir. »
  • « Rencontrez d’abord des gens qui veulent acheter puis cherchez quelqu’un qui veut vendre (acheter une tarte et la séparer en plusieurs morceaux). Pour s’enrichir davantage, il faut voir d’abord plus grand. »
  • « Penser grand : acheter à plusieurs pour avoir une ristourne, négocier les tarifs… »
  • « Apprendre de l’histoire : toutes les grandes entreprises à la Bourse ont d’abord été de petites entreprises. »

 

Voici maintenant comment je résumerais ce fabuleux et puissant livre, au travers de 10 étapes vous permettant de développer vos compétences :

1 – Trouver une raison plus grande que nature – Le pouvoir de l’esprit

Raison =  une combinaison de « je ne veux pas » et de « je veux » profondément émotifs.

2 – Faire des choix quotidiens – Le pouvoir du choix

Chaque euro qui passe dans nos mains nous accorde le pouvoir de choisir notre avenir : être riche, pauvre ou dans la classe moyenne.

3 – Choisir mes amis prudemment – Le pouvoir de l’association

Ne pas choisir mes amis d’après leur bilan financier. L’essentiel est d’apprendre de chacun de mes amis. Un profit se fait à l’achat, pas à la vente ; autrement dit un investissement s’achète quand il n’a pas la côte. Avoir des amis riches (« initiés ») permet d’obtenir des informations qui contribuent à notre intelligence financière qui nous amène, elle, à faire de l’argent.

4 – Maîtriser une formule et en apprendre une nouvelle – Le pouvoir d’apprendre rapidement

On devient ce qu’on apprend. Ce qui compte c’est à quel point on peut apprendre rapidement.

5 – Me payer en priorité – Le pouvoir de l’autodiscipline

Ne pas se maîtriser soi-même signifie ne pas devenir riche car faire de l’argent et le gaspiller bêtement n’a aucun sens, c’est inutile !

6 – Bien rémunérer mes conseillers, mes courtiers – Un bon conseil représente une grande force

Avocats, comptable, courtiers immobiliers, courtiers en valeurs mobilières, consultants financiers, CGP/CGPI… Tous leurs conseils me permettent de grandir et méritent d’être payés à hauteur de cet enrichissement.

7 – « Donner à l’indienne » – Le pouvoir d’acquérir quelque chose gratuitement

Dans combien de temps le capital investi me sera-t-il remboursé ? Il faut voir plus loin que le seul taux de rendement du capital investi. Il existe des actifs qu’on obtient gratuitement quand on vous rembourse votre capital investi ; c’est de l’Intelligence Financière.

8 – Se payer du luxe grâce à ses actifs – Le pouvoir de se concentrer

Ne pas acheter à crédit !

9 – Choisir des héros – Le pouvoir du mythe

En ayant des héros (Will Smith, Michaël Jordan, Tony Parker, Warren Buffet…), on exploite une formidable source de pur génie. On agit inconsciemment comme eux. En plus de nous inspirer, les héros nous donnent l’impression que leurs exploits sont faciles à accomplir. S’ils peuvent le faire, je le peux aussi.

10 – Enseigner pour recevoir – Le pouvoir de donner

Principe de réciprocité = je donne donc je devrais recevoir. Il suffit de partager généreusement ce que j’ai.

 

Sans oublier surtout que « L’action surpasse toujours l’inaction, alors AGISSEZ maintenant ! ».

 

Arnault Mousset,
Consultant financier et immobilier, FWA Top Ambassador